COMMUNES AUTEURS ACCUEILTous droits réservés Alain Choubard, mars 2010. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine
LES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : VAUCLUSE
La Tour-d'Aigues
ARRONDISSEMENT : Apt. CANTON : Pertuis. SCULPTEUR : CARTIER, Thomas (1879-1936) ; né à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; habite Saint-Amand-en-Puisaye (Nièvre). ANNEE DE REALISATION (de la sculpture) : 1922. DATE D'INAUGURATION : ?. MATERIAU (de la sculpture) : pierre artificielle. COÛT GLOBAL : 20.744 F. (somme forfaitaire incluant un autre monument au cimetière). INFORMATIONS DIVERSES : le matériau employé par Cartier permettait une exécution rapide à un coût moindre que celui impliqué par l'emploi du calcaire. Malheureusement, il s'avéra mal vieillir et avoir une résistance problématique aux intempéries. Ce qui explique qu'à l'instar du mémorial réalisé par l'artiste dans le cimetière communal, ou de ceux qu'il conçut, entre autres, dans la Nièvre, le groupe sculpté présent à l'origine n'existe plus depuis des décennies. Une stèle portant les noms des défunts le remplace aujourd'hui au pied du monument. SOURCES : Archives Départementales, 4 T 66. BIBLIOGRAPHIE : 1991 : Giroud (Jean) et Michel (Maryse et Raymond), Les monuments aux morts de la guerre 1914-1918 dans le Vaucluse , L'Isle-sur-la-Sorgue, Editions Scriba, p. 148, 327-329. 2014 : Pierrefeu (Odile de) et Reynier (Françoise), La mémoire et les morts. Monuments sculptés de la Grande Guerre en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur , Lyon, Fage Editions, p. 168, 190.