COMMUNES AUTEURS ACCUEILLES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : LOIRE
Neulise
Tous droits réservés Alain Choubard, juin 2010. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine
ARRONDISSEMENT : Roanne. CANTON : le Coteau. SCULPTEUR : DECHIN, Jules (1869-1947) ; né à Lille (Nord) ; habite Paris. signature inscrite sur le monument : oui. EDITEUR : DURENNE (Société anonyme des établissements métallurgiques), Paris (siège) et Sommevoire, Haute-Marne (usines). signature inscrite sur le monument : oui. ANNEE DE REALISATION (de la sculpture) : 1919. datation sur le monument : oui. DATE D'INAUGURATION : 25 mai 1922. MATERIAU (de la sculpture) : fonte de fer bronzée. COÛT GLOBAL : ?. OEUVRES EN RAPPORT : intitulée Poilu mourant , cette sculpture de série fut l'un des modèles largement plébiscités par les communes : on en compte au moins 90 occurrences réparties dans tout le pays. Il faut noter qu'à côté des exemplaires de série, moulés, le sculpteur en tailla quelques-uns dans le marbre ou le calcaire. On peut voir l'un de ces exemples en calcaire dans l'église Saint-Clément, à Rouen (Seine-Maritime). Il s'agit sans doute de l'oeuvre initiale dont découlèrent toutes les répliques et éditions. Elle fut d'ailleurs exposée à Paris, en 1919, au Salon de la Société des Artistes Français (n° 1040 du catalogue). BIBLIOGRAPHIE : 2016 : Niess (Alexandre), "La représentation des corps sur les monuments aux morts", dans Homer (Isabelle) et Pénicaut (Emmanuel) (sous la direction de), Le soldat et la morts dans la Grande Guerre , collection Histoire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 177-193.