AUTEURS COMMUNES ACCUEILARRONDISSEMENT : Saint-Malo. CANTON : Saint-Malo-1. SCULPTEUR : ?. EDITEUR : MARBRERIES GENERALES (Urbain Gourdon directeur), Paris. ANNEE DE REALISATION (des sculptures) : 1921. DATE D'INAUGURATION : 23 octobre 1921. MATERIAU (des sculptures) : pierre artificielle. COÛT GLOBAL : 22.000 F. (sans les fondations). OEUVRES EN RAPPORT : ce monument (n° 2129 au catalogue du fabricant) est orné de deux oeuvres de série : le soldat intitulé Poilu combattant et une Victoire . Chacune d'entre elles connut une diffusion en nombre, et leur couplage n'est pas rare. Outre le marbre, ces sculptures existaient aussi en bronze - option la plus honéreuse - ou, pour les budgets plus réduits, en galvano-bronze (agglomérat recouvert d'une pellicule de cuivre) ou en pierre artificielle. A l'instar des autres oeuvres au catalogue des Marbreries, l'auteur des modèles reste inconnu. INFORMATIONS DIVERSES : si le monument existe toujours, les deux sculptures ont été détruites en 1979 lors d'une tempête. Un groupe en granite du statuaire Luc Leray a pris la place du Poilu depuis 1980. On notera également que l'ensemble n'occupe plus son emplacement d'origine. Enfin, il faut signaler que la commune emprunta 17.000 F. afin de pouvoir assumer le coût du mémorial. SOURCES : - Archives Départementales, 2 O 301/20. - Archives Communales, 1 M 12. - Notice de Mérimée , la base en ligne du Ministère de la Culture dédiée au patrimoine architectural. BIBLIOGRAPHIE : 2003 : Pichot-Louvet (Joseph), Saint-Méloir-des-Ondes , tome 2 : monuments et cartes postales, Cancale, Editions du Phare, p. 68-71, 104, 111. 2014 : Tumoine (Pascale), "De la mémoire au patrimoine : les statues de poilus sur les monuments aux morts d'Ille-et-Vilaine", dans Joret (Eric) et Lagadec (Yann) (sous la direction de), Hommes et femmes d'Ille-et-Vilaine dans la Grande Guerre , Rennes, Conseil général d'Ille-et-Vilaine, p. 355-371.
LES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : ILLE-ET-VILAINE
Saint-Méloir-des-Ondes (état ancien)
Tous droits réservés Alain Choubard, octobre 2010. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine