COMMUNES AUTEURS ACCUEILLES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : VAUCLUSE
Monteux
Tous droits réservés Alain Choubard, août 2012. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine
ARRONDISSEMENT : Carpentras. CANTON : Monteux. SCULPTEUR : DEJEAN, Louis (1872-1953) ; né à Paris ; habite Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). signature inscrite sur le monument : non. ANNEE DE REALISATION (des sculptures) : 1921. datation inscrite sur le monument : non. DATE D'INAUGURATION : 17 avril 1921 (inscrite sur le monument). MATERIAU (des sculptures) : calcaire. COÛT GLOBAL : 30.000 F. INFORMATIONS DIVERSES : la municipalité organisa un concours en vue de l'attribution de la commande. On notera également que le monument n'occupe plus aujourd'hui son emplacement d'origine. Par ailleurs, on notera le caractère violent d'un des reliefs où l'on voit les soldats des deux camps s'affronter à l'arme blanche. Face à l'apaisement présidant aux commémorations actuelles, ce bellicisme sanglant difficiel a assumer aujourd'hui fut l'une des raisons qui poussa la municipalité, en 1999, à se doter d'un nouveau mémorial plus en harmonie avec la sensibilité contemporaine. SOURCES : Archives Départementales, 4 T 64. BIBLIOGRAPHIE : 1991 : Giroud (Jean), et Michel (Maryse et Raymond), Les monuments aux morts de la guerre 1914-1918 dans le Vaucluse , l'Isle-sur-la-Sorgue, Editions Scriba, p. 146, 265-267. 2014 : Pierrefeu (Odile de) et Reynier (Françoise), La mémoire et les morts. Monuments sculptés de la Grande Guerre en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur , Lyon, Fage Editions, p. 51, 123, 169, 185. 2017 : Truphémus (Serge), Vaucluse 14-18. Vivre à l'arrière durant la Grande Guerre , collection Un territoire et des hommes, Forcalquier, Editions C'est-à-dire, p. 394.