ACCUEIL COMMUNES AUTEURSLES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : NIEVRE
Sauvigny-les-Bois
ARRONDISSEMENT : Nevers. CANTON : Imphy. SCULPTEUR : CAMUS, Etienne (1867-1955) ; né à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) ; habite Toulouse (Haute-Garonne). signature inscrite sur le monument : non. ARCHITECTE : COUTURIER, Faustin ( - ) ; habite Nevers (Nièvre). signature inscrite sur le monument : non. EDITEUR : JACOMET (Etablissements Hector), Villedieu (Vaucluse). signature inscrite sur le monument : non. ANNEE DE REALISATION (de la sculpture) : 1922. datation inscrite sur le monument : non. DATE D'INAUGURATION : 29 octobre 1922. MATERIAU (de la sculpture) : fonte de fer bronzée. COÛT GLOBAL : 8.000 F. OEUVRES EN RAPPORT : intitulée Poilu baïonnette au canon , cette oeuvre de série est présente à des dizaines d'exemplaires sur l'ensemble du territoire national. Elle est cependant moins répandue que le Poilu au repos du même auteur, sans aucun doute possible la sculpture d'édition ayant connu la plus grande diffusion, avec au moins 680 exemplaires recensés. A l'instar des autres modèles dûs à Etienne Camus, celui ici présent affiche un style assez fade, ce qui s'explique peut-être par la formation du dit Camus : non pas des études artistiques mais un diplôme d'ingénieur des Arts et Métiers. Hector Jacomet, quant à lui typographe de formation, était uniquement le distributeur de ce "produit". La réalisation effective des statues avait lieu ailleurs : elles provenaient des Etablissements artistiques Edmond Guichard et Cie, une fonderie d'art située à Castelnaudary (Aude). BIBLIOGRAPHIE : 1999 : Moisan (Hervé), Sentinelles de pierre. Les monuments aux morts de la guerre de 1914-1918 dans la Nièvre , Saint-Pourçain-sur-Sioule, Editions Bleu Autour, p. 229-230.
Tous droits réservés Alain Choubard, mars 2013. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine