COMMUNES AUTEURS ACCUEILLES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : NIEVRE
Châteauneuf-Val-de-Bargis
Tous droits réservés Alain Choubard, novembre 2016. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine
ARRONDISSEMENT : Cosne-Cours-sur-Loire. CANTON : Pouilly-sur-Loire. SCULPTEURS : - CHAPU, Henri (1833-1891) ; né au Mée (Seine-et-Marne) ; habite Paris. - DUBOIS, Paul (1829-1905) ; né à Nogent-sur-Seine (Aube) ; habite Paris. ARCHITECTE : RAISONNIER, Paul (1879-1953) ; né à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) ; habite Donzy (Nièvre). EDITEUR : LEBLANC-BARBEDIENNE (Gustave Leblanc-Barbedienne directeur) ; Paris. ANNEE DE REALISATION (des sculptures) : 1922. DATE D'INAUGURATION : 26 novembre 1922. MATERIAU (des sculptures) : bronze. COÛT GLOBAL : 6.500 F. OEUVRES EN RAPPORT : le haut-relief de Chapu est une oeuvre de série dont plusieurs exemplaires ornent des monuments aux morts : Decize (Nièvre), lycée Chaptal de Paris, Saint-Agnan-sur-Erre (Orne), Saint-Yrieix-sous-Aixe (Haute-Vienne). C'est une réduction de La Jeunesse , conçue en 1875 pour le monument aux morts de l'Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris durant la guerre de 1870. Le marbre présent sur ce monument fut exposé au Salon des Artistes Français en 1875 (n° 2940). Editée en de multiples tailles et matériaux, cette sculpture se retrouve également sur les monuments aux morts de la guerre de 1870 à Beaune (Côte-d'Or) et à Fontenay-le-Comte (Vendée). Quant à la ronde-bosse sommitale intitulée Courage militaire , Dubois la conçut comme l'une des quatre figures de Vertues placées aux angles du monument au Général de Lamoricière, érigé dans la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique). Le modèle en plâtre de la figure fut exposé à Paris, au Salon de la Société des Artistes Français en 1876 (n° 3232 du catalogue), tandis que le modèle à grandeur d'exécution de l'ensemble du monument participa, toujours à Paris, à l'Exposition Universelle de 1878 (n° 1214). L'oeuvre définitive nantaise fut achevée en 1879. Il existe de nombreuses répliques - en différentes tailles et matériaux - du Courage militaire , et une édition sérielle de petits bronzes fut concédée au fondeur Barbedienne. Enfin, on notera qu'un autre exemplaire de cette allégorie martiale figure sur le monument du Puy-en-Velay (Haute-Loire). INFORMATIONS DIVERSES : les deux sculptures furent dérobées en février 1994, laissant depuis lors le monument bien nu... BIBLIOGRAPHIE : 2013 : Moisan (Hervé), Sentinelles de pierre. Les monuments aux morts de la guerre de 1914-1918 dans la Nièvre , nouvelle édition réactualisée, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Editions Bleu Autour, p. 96. 2016 : Rionnet (Florence), Les bronzes Barbedienne. L'oeuvre d'une dynastie de fondeurs (1834-1954) , Paris, Editions Arthena, p. 287, n° 529, p. 315, n° 693, p. 505, monument n° 148.