AUTEURS COMMUNES ACCUEILLES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : ESSONNE
Brétigny-sur-Orge
ARRONDISSEMENT : Palaiseau. CANTON : Brétigny-sur-Orge. SCULPTEUR : MAUBERT, Louis (1875-1949) ; né à Paris ; habite Brétigny-sur-Orge (Essonne). signature inscrite sur le monument : oui. ARCHITECTE : VALEILLE, Ferdinand (1892- ) ; né à Vincennes (Val-de-Marne) ; habite Montlhéry (Essonne). signature inscrite sur le monument : non. ANNEE DE REALISATION (de la sculpture) : 1917. datation inscrite sur le monument : oui. DATE D'INAUGURATION : 6 novembre 1921. MATERIAU (de la sculpture) : pierre artificielle. COÛT GLOBAL : 7.971 F. OEUVRES EN RAPPORT : ce relief antiquisant est une oeuvre de série dont il existe plusieurs dizaines d'exemplaires. Le modèle fut réalisé dès 1916, au moment où la volonté d'ériger un monument dans chaque commune apparut. Maubert, sous l'égide du Souvenir Français (association d'entraide des Anciens Combattants) tenta alors d'imposer cette oeuvre comme le monument "officiel" unique qu'il espérait vendre à toutes les communes. Il n'en fut rien, mais la stèle porte toujours la devise du Souvenir Français : A nous le souvenir, à eux l'éternité . Grâce à un cachet gravé sur d'autres exemplaires, on sait que le moulage en pierre artificielle de l'oeuvre était effectué par les Etablissements Hubert Coignet et Cie, de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), grands spécialistes du ciment. INFORMATIONS DIVERSES : le marché entre la municipalité et le sculpteur, qui résidait alors dans la commune, fut passé avant septembre 1917. Ce qui fait de ce relief sans doute le plus ancien exemplaire de sa série, et, tout autant, l'un des monuments aux morts les plus précoces en France. SOURCES : Archives Départementales, 2 O 179/5, 8 R 5. BIBLIOGRAPHIE : 1987 : Di Lecce (André), Brétigny-sur-Orge. Mémoire d'un siècle , Brétigny-sur-Orge, p. 77. 2001 : Le Patrimoine des Communes de l'Essonne , tome 1, collection Le Patrimoine des Communes de la France, Paris, Editions Flohic, p. 140. 2012 : Brasilier (Nathalie), "Le monument aux morts de Grézels", dans Le Petit Grézelois , mai, n° spécial Sur les traces de notre passé , sans pagination.
Tous droits réservés Alain Choubard, décembre 2007. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine