COMMUNES AUTEURS ACCUEILARRONDISSEMENT : Cahors. CANTON : Cahors. SCULPTEUR : SICARD, François (1862-1934) ; né à Tours (Indre-et-Loire) ; habite Paris. signature inscrite sur le monument : oui. ARCHITECTE : BARTHET, Maurice (1887-1958) ; né à Durfort (Ariège) ; habite Cahors (Lot). signature inscrite sur le monument : oui. ANNEE DE REALISATION (des sculptures) : 1935. datation inscrite sur le monument : oui. DATE D'INAUGURATION : 10 novembre 1935. MATERIAU (des sculptures) : calcaire de Pouillenay. COÛT GLOBAL : ?. OEUVRES EN RAPPORT : la figure de soldat fut présentée à Paris, en 1927, au Salon de la Société des Artistes Français (n° 3562 du catalogue). Le modèle en plâtre du groupe complet est conservé au Musée des Beaux-Arts de Tours (Indre-et-Loire). INFORMATIONS DIVERSES : l'histoire du monument se décompose en plusieurs phases : - En 1918 l'Etat commande à Sicard pour 35.000 F. un groupe composé de deux blocs et intitulé Le Retour du poilu . Le modèle en plâtre fit partie du décor préparé pour le défilé de la Victoire sur les Champs-Elysées ; la transcription en pierre, prévue quant à elle pour le Jardin des Tuileries, ne fut apparemment pas exécutée dans l'immédiat. - Cette réalisation effective n'eut vraisemblablement pas lieu avant 1927, et l'oeuvre fut mise en dépôt, sans aucune affectation. - On l'attribua finalement à Cahors le 13 décembre 1934, afin de servir d'élément de départ au monument dont les autres parties seront exécutées en 1935. On peut noter que la sculpture ornementale est due à Emile Mompart, qui signa plusieurs monuments dans le Lot. SOURCES : Archives Nationales, F 21 4271 (dossier 31), F 21 4341, F 21 4769. BIBLIOGRAPHIE : 1991 : Toulouse 1920-1940. La ville et ses architectes , Toulouse, Editions Ombres, p. 219. 1994 : Gardes (Gilbert), Le monument public français , collection Que sais-je, n° 2900, Paris, Presses Universitaires de France, p. 118. 2004 : A nos grands hommes. La sculpture publique française jusqu'à la seconde guerre mondiale à travers la carte postale , cédérom édité par le Musée d'Orsay et l'Institut National d'Histoire de l'Art.
LES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : LOT
Tous droits réservés Alain Choubard, janvier 2008. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine
Cahors