AUTEURS COMMUNES ACCUEILLES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : GIRONDE
Lesparre-Médoc
Tous droits réservés Alain Choubard, septembre 2008. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine
ARRONDISSEMENT : Lesparre-Médoc. CANTON : Lesparre-Médoc. SCULPTEUR : CHRETIEN, Edmond (1882-1945) ; né à Paris ; habite Bordeaux (Gironde). signature inscrite sur le monument : oui. ARCHITECTE : ROLAND, Jean (1879-1957) ; né à Lesparre-Médoc (Gironde) ; habite Cauderan (Gironde). signature inscrite sur le monument : non. ANNEE DE REALISATION (des sculptures) : 1922. datation inscrite sur le monument : oui. DATE D'INAUGURATION : 26 novembre 1922. MATERIAU (des sculptures) : bronze. COÛT GLOBAL : 40.000 F. (sans les fondations). OEUVRES EN RAPPORT : l'artiste exécuta plusieurs exemplaires de la figure féminine intitulée La France victorieuse . On peut les voir sur les monuments de Saint-André-de-Cubzac (Gironde) et de Villejuif (Val-de-Marne). Le modèle en plâtre de cette statue figura en 1922, à Paris, au Salon de la Société des Artistes Français (n° 3150 du catalogue). Le sculpteur exposa au même Salon, l'année suivante, un plâtre, sans doute une maquette, du monument de Lesparre (n° 3065). INFORMATIONS DIVERSES : le principe de la construction d'un monument fut décidé en Conseil municipal dès le 31 juillet 1915. SOURCES : Communication écrite de Mme Marie-Céline Whannou, Chargée de la communication et du lien associatif au Cabinet du Maire, juillet 2013. BIBLIOGRAPHIE : 1988 : Coustet (Robert) et Lasserre (Jean-Claude), "Monuments aux morts", dans Bordeaux et l'Aquitaine 1920-1940 : urbanisme et architecture , Paris, Editions Regirex/Techniques et Architecture, p. 261-264. 2010 : Brianti (Sylvio), Traces d'artistes. Dictionnaire de l'art moderne et contemporain dans les Hautes-Pyrénées de 1900 à nos jours , Tarbes, Editions Edicité, p. 83. 2014 : Choubard (Alain), L'histoire des 500 plus beaux Monuments aux morts de France , collection Les 500 plus beaux, Clermont-Ferrand, Editions Christine Bonneton, p. 84-85, 239.