AUTEURS COMMUNES ACCUEILARRONDISSEMENT : Guéret. CANTON : Bonnat. SCULPTEURS : - POURQUET, Charles-Henri (1877-1943) ; né à Colombes (Hauts-de-Seine) ; habite Paris. - ?. signatures inscrites sur le monument : oui (celle de Pourquet). ARCHITECTE : SAUGERE, Michel André (1863- ) ; né à Aubusson (Creuse) ; habite Boussac (Creuse). signature inscrite sur le monument : non. EDITEURS : - VAL-D'OSNE (Société anonyme des fonderies et ateliers de construction du), Paris (siège) et Osne-le-Val, Haute-Marne (usines). - DURENNE (Société anonyme des établissements métallurgiques), Paris (siège) et Sommevoire, Haute-Marnes (usines). signatures inscrites sur le monument : oui (Val-d'Osne). ANNEE DE REALISATION (des sculptures) : 1922. datation inscrite sur le monument : non. DATE D'INAUGURATION : ?. MATERIAU (des sculptures) : fonte de fer bronzée. COÛT GLOBAL : 15.776 F. OEUVRES EN RAPPORT : deux oeuvres de série ornent ce mémorial. Le Poilu (n° 853 au catalogue du fabricant) fut l'un des grands succès de l'édition statuaire commémorative. On en dénombre, en effet, au moins 124 exemplaires répartis dans toute la France. Il en existe quelques rares spécimens en bronze, mais l'extrême majorité fait appel, comme ici, à la fonte de fer bronzée. Ajoutons que le fabricant proposait deux versions au choix : avec ou sans couronne de laurier sur le casque. Quant au Coq modèle D des fonderies Durenne, il se compte par dizaines d'exemplaires partagés en deux variantes : l'animal dressé sur une sphère, ou, comme ici, sur une terrasse plate. Contrairement à l'habitude chez Durenne, l'auteur du modèle reste inconnu. Qui plus est, l'oeuvre est largement antérieure au mouvement commémoratif : la version avec terrasse figure déjà au catalogue de Durenne en 1889 (planche n° 426), dans la catégorie sculpture d'ornement et de décoration... INFORMATIONS DIVERSES : iI faut noter que la date de 1919 gravée sous les pieds du soldat se réfère à la fin officielle du conflit : la signature du Traité de Versailles, le 28 juin 1919. SOURCES : Délibérations du Conseil municipal en date des 4 juillet 1920, 20 février 1921, 29 août 1922. BIBLIOGRAPHIE : 1998 : Auréac (Francis) et Weck (Arlette), Mourir pour la patrie. L'hommage des Creusois : monuments et cérémonies 1915-1939 , dossier su service éducatif, Guéret, Archives Départementales de la Creuse, planche 16.
LES MONUMENTS AUX MORTS SCULPTES EN FRANCE : CREUSE
Bord-Saint-Georges
Tous droits réservés Alain Choubard, janvier 2009. Reproduction autorisée hors fin commerciale sous réserve de mention d'origine